L’ambition est claire, à l’image de l’enseigne de la pharmacie : des lettres immenses et lumineuses qui éblouissent dès la sortie de l’escalator. Au niveau -2 du Forum des Halles, non loin de la porte Rambuteau, la pharmacie des Halles a pris ses quartiers depuis le 3 septembre dernier. Implantée sur plus de 2 000 m2, la plus grande officine de la capitale attire par le néon vert qui file le long de sa vitrine. À l’intérieur, de larges couloirs desservent les nombreuses allées. Loin des petites officines rurales ou de quartier, les lieux ressemblent davantage à une grande surface. Diététique, cosmétique, hygiène du corps… Les clients flânent dans les rayons, munis de leur panier, et inspectent les 110 têtes de gondole où foisonnent les promotions. Certains s’attardent autour des « tables expérientielles », sortes de « pop-up » qui mettent à l’honneur une marque ou un produit. Plus loin, d’autres peuvent essayer une lotion dans le « mini-salon de coiffure ».

Au total, une petite cinquantaine de personnes (dont 7 pharmaciens, 10 préparateurs et 12 dermo-conseillers) travaillent chaque jour dans l’officine. « On a voulu avoir de l’espace pour faire notre métier », explique Cyril Slama, 47 ans, cotitulaire de la pharmacie, qui assure toutefois que « ce n’est pas une course au gigantisme ».

La pharmacie des Halles1
La pharmacie des Halles2
La pharmacie des Halles3
< >
La suite de cet article est réservée aux abonnés.
Pas encore de compte? Inscrivez-vous
RETOUR HAUT DE PAGE